<html> tags cannot be used outside of normal pages.

Les différents systèmes de culture

De Wiki Cannabique
Aller à : navigation, rechercher
DWC (Deep Water Culture) - Bubbler
Photo: erem-eref@overweed

Introduction

La culture hydroponique utilise les capacités de rétention d'eau et d'air du substrat pour faire pousser des plantes. Mais différents substrats impliquent différentes méthodes de cultures.
Il y a deux catégories en hydroponie:

  • Active, qui utilisent divers systèmes d'irrigation pour apporter la solution nutritive aux racines.
  • Passive, qui utilisent la capilarité pour faire remonter la solution nutritive aux racines.


Les systèmes passifs sont assez économiques mais ils ont des inconvénients.
Tout d'abord le fait que l'eau stagne, ça augmente les chances de voir des pathogènes se développer.
L'eau n'est pas non plus oxygénée ce qui n'est pas très bon pour les racines.

Ce genre de système est tout à fait exploitable pour faire des essais mais pas pour obtenir un bon rendement. La terre reste plus efficace.


L'hydroponie passive

Un système hydroponique passif est en général un pot rempli d'un mélange de substrat, qu'on arrose manuellement ou qu'on laisse baigner dans un fond de solution.
La forme la plus utilisée est le système à mèche. On remplit le pot de substrat, on fait passer une ou plusieurs mèches en nylon au travers et qui ressortent sous le pot.
Ces mèches sont mises à tremper dans un réservoir de solution nutritive et amènent (par capilarité) la solution nutritive aux racines.

L'hydroponie est perçue comme une technique chère.
C'est paradoxal parce que justement c'est l'hydro qui a fait baisser les coûts des tomates et autres orchidées qu'on trouve dans tous nos supermarchés.
L'hydro n'est donc pas forcément chère. Il faut restreindre un peu ses envies high Tech mais la méthode marche sans problème : je parle de l'hydro passive.
Pour les clones ou les plantes mères tout comme aux plantes qu'on va faire fleurir l'hydro passive fonctionne.
Un peu de rigueur suffit la plupart du temps pour éviter les catastrophes.

Exemple

Etape 1: un plateau de culture

L'idée c'est d'avoir un plateau de culture, un bac en tout cas quelque chose en plastique qui va servir de réserve d'eau.
Pour les clones un bac de litière pour chat.
Pour des plants mère des petits récipients ménagers (tupperware.)
Pour des plantes en flo le mieux c'est un gros bac (du genre gamate de chantier en plastique qui ne coûte vraiment pas cher dans les magasins de bricolage.)

Etape 2 : dire adieu à la terre

Pour les clones il existe des petites cubes de ldr déjà entourés ça coûte pas trop cher
Les mères et les plantes en flo méritent, je trouve d'avoir pour substrat le cube delta 20×20×20 de grodan. Il n'est pas si facile que ça à trouver (mais j'ai dit hydroponie pas chère et pas hydro super facile déjà toutes prémachée)
Les cubes de ldr sont mis à tremper dans de l'eau au pH ajusté avant utilisation


Etape 3 : aller chercher à manger

Qui dit laine de roche dit rien à manger si ce n'est les engrais.
Donc engrais forcément. On parle toujours de Ecmetre je le sais mais on peut s'en passer si on arrive à se modérer sur les engrais.
Je dirai de suivre les programmes d'engraissement des engrais hydro mais ne procéder qu'à 1/4 des arrosages avec de l'eau avec engrais.
Les 3/4 restant à l'eau au pH ajusté.
L'arrosage se fait par le dessus pour bien saturer le haut du cube
Un arrosage par jour ira très bien. Au fond des bacs deux cm d'eau en permanence iront à merveille.
Penser à changer l'eau du fond tous les 8-10 jours pour plus de sécurité
En cas de problèmes rincer les cubes et changer l'eau du bac et ça repartira

Hydroponie passive


Un arrosage à l'eau avec engrais une fois par semaine, directement sur les cubes de laine de roche (ldr). Les autres arrosages seront effectués sans engrais au pH ajusté. Maintenir 2 à 4 cm d'eau au fond du bac en permanence.

Videz le bac et nettoyez le ainsi que les billes d'argile tout les 15 jours.

DWC ou bubbler

DWC (Deep Water Culture) - Bubbler
Photo: erem-eref@overweed

Le principe du bubbler est d’éclabousser les racines en faisant éclater des bulles de solution nutritives dans une premier temps.
Ensuite les racines pompent la solution directement dans le fond du bac.
Ce type d’hydroponie est dite passive.
Un seul bac suffit. Le bac doit être recouvert pour éviter le prolifération d’algues ou encore le développement de champignons. Le couvercle sera donc percé de plusieurs trous de la forme des pots dans lesquels les pieds seront plantés. Les pieds sont donc insérés dans des pots remplis de billes d’argile ou encore de laine de roche.
Dans le bac se trouve un ou plusieurs bulleurs relié à une ou plusieurs pompes à air.
Il n’existe à ma connaissance aucun bubbler commercialisé. Ce système nécessite donc un minimum de bricolage

Avantages :

  • Constitue le système hydroponique le moins cher
  • Facile à nettoyer, il suffit d’enlever les racines du bac,de nettoyer le système à l’éponge et de rincer le bac

Inconvénients :

  • Nécessite de bricoler
  • Nécessite une pompe à air de puissance moyenne de préférence et un à plusieurs bulleurs.

L'hydroponie active

Un système hydroponique actif consiste, en général, à un pot rempli de bille d'argile, de laine de roche ou de coco que l'on arrose automatiquement, en continu ou par cycle. Il existe différents systèmes actifs:

  • Ceux à circuit ouvert: la solution circule dans le substrat et elle n'est pas réutilisée.
  • Ceux à circuit fermé: la solution circule dans le substrat, puis elle est pour être renvoyé de nouveau.


Les systèmes hydroponiques ouverts
Les substrats utilisés sont la coco ou la laine de roche et la solution n'est utilisées qu'une fois. C'est une technique qui s'amortit financièrement rapidement, la méthode est très efficace mais coûte cher en engrais qui peuvent être polluant lorsqu'ils sont rejetés.

Les systèmes hydroponiques fermés
C'est le système le plus utilisé. Il y a beaucoup de systèmes qui existent, mais le principe reste le même. Les plantes poussent dans un substrat arrosé de solution nutritive, mais contrairement au système ouvert, qui est réutilisée en boucle.
Les substrats utilisés sont la bille d'argile expansée, la laine de roche, coco voir rien du tout... Ce genre de système est le plus performant. La solution nutritive circule en permanence (ce qui l'oxygène), plus économique en engrais et plus écologiques car peu de rejets.

NFT

Système NFT
Photo: MrJack@overweed

Le NFT consiste à faire circuler l'eau en continu au pieds des cubes de laine de roche.
Un tapis racinaire est placé sous les cubes pour permettre aux racines de prendre place. C'est un élément indispensable.

L'eau qui circule en continu sur ce tapis forme un film nutritif.
Ce système est adapté aux placards de faible hauteur.

Ils se composent de bacs coupés 2 zones.
La première zone est là ou repose la solution, la seconde contient le tapis et les racines des plantes.
Le tout est protégé par un couvercle.
Les racines vont pomper la solution en s’étalant sur le film nutritif.
Avec le temps, il se forme donc un tapis de racines.

La solution est pompée dans la partie inférieure du bac pour être déposée dans la partie supérieure. Ceci aura pour but d’alimenter le film nutritif en solution, le surplus de solution redescendra par gravité dans le premier bac et ainsi de suite.
La solution en pompée en continu et ceci permet de fournir aux plantes un environnement fourni en nutriments.


NFT

La table à marée

Le principe est d’alimenter en continu, les plantes sont nourries par intermittence. Chaque cycle d’arrosage est appelé marée. Une fois la table pleine et le substrat suffisamment irrigué, la pompe arrête d’alimenter en solution et la solution peut s’écouler par les trous de drainage. La pompe est réglée sur minuterie. Idéalement, le cultivateur aura réglé la minuterie de façon à ce qu’elle s’arrête lorsque le niveau d’eau sera maximal.

Avantages :

  • Coût d’achat assez réduit
  • Facile à nettoyer entre 2 cycles. Il suffit d’enlever le tapis de racines, de nettoyer le système à l’éponge et de rincer le tout.
  • Encombrement réduit en hauteur
  • Facilité d’emploi

Inconvénients :

  • Légèreté du couvercle qui peut amener à le changer régulièrement
  • Manque de brassage de la solution dans la cuve.
  • Nécessite un minuteur assez précis de façon à optimiser les cycles de marées


Le goûte à goûte

Système à bille d'argile
Photo: O.B.One.Kanabis@canna-tech

Le système est constitué de 2 bacs. Le premier bac contient la solution, le second contient le substrat (bille d’argile, coco...) et les plantes.
Une pompe, à eau ou à air, amène la solution à la surface du substrats. La solution s’écoule par le biais de gouteurs ou d’un anneau percé.
La solution, va ainsi arroser les pied puis retomber dans le premier bac, et ainsi de suite.

Il est conseillé de maximiser l’oxygénation de la solution en ajoutant une pompe à air relié à un bulleur dans le premier bac.

Avantages :

  • Coût d’achat assez réduit
  • Facile à nettoyer entre 2 cycles. Il suffit de retirer le substrat avec les racines, de nettoyer le système à l’éponge et de rincer le tout.
  • Facilité d’emploi

Inconvénient :

  • Nécessite souvent une grande quantité de substrat.
  • Laborieux à vidanger vu la contenance

Liens

Le pH
La notion d'électro-conductivité - EC


Auteur(s) et source(s) :

acr @ Overweed
Lecter @ FCF
CannaWiki