<html> tags cannot be used outside of normal pages.

Le One-Bud

De Wiki Cannabique
Aller à : navigation, rechercher
One-Bud Skunk #1
Photo: erem-eref @ Overweed

Principe

Le principe du One-Bud est de récolter rapidement et de cultiver dans un espace restreint. La contre-partie est la diminution de la quantité récoltée. Le One-Bud permet de récolter en 50 jours à deux mois et demi en fonction de la variété et de la méthode employée. A la différence d'une culture classique, le One-Bud ne donne pas une plante composée de plusieurs branches, qui donneront à leur tour plusieurs têtes, mais d'une seule tige (le tronc principal), sur laquelle va se développer une seule et grosse tête.


La méthode

Le point de départ dépend des moyens du cultivateur : soit il a profusion de graines, soit il a une plante mère capable de donner régulièrement des boutures, dans un autre espace de culture. Partons du principe qu'il dispose de boutures (la méthode est cependant la même avec des graines), ce qui est généralement la façon de faire la plus satisfaisante. Il doit mettre ses boutures en terre et leur donner une période de croissance (18 heures de lumière par jour) de 10 à 15 jours, en fonction de la vitesse de croissance de la plante. Au bout de cette période, les boutures devraient faire dans les 20 centimètres et avoir fait de belles racines. Pour chaque bouture, il est néanmoins nécessaire de tailler les branches naissantes, tout en laissant le maximum de feuilles sur la tige principale. Certains déconseillent la taille, mais je ne me prononcerai pas plus sur la question. Pendant la croissance, les boutures seront nourries avec un engrais de croissance (fort indice en azote). Le cultivateur peut alors passer ses plantes en floraison (12 heures de lumière par jour). Un engrais de floraison sera bien sûr plus adapté. Désormais il est inutile de tailler les plantes. Celles-ci vont peu à peu s'étoffer (si les plantes étaient des boutures, c'est certainement des femelles ; s'il s'agissait de graines, il faudra éliminer les mâles dès que le sexe des plantes sera déclaré). La période de floraison est longue, de 6 à 9 semaines, en fonction de la variété. Chaque plante deviendra une seule grosse tête.

Une variante

Le cultivateur peut choisir de ne pas laisser de période de croissance à ses boutures, et donc les mettre immédiatement en floraison. Ceci implique un rendement un peu inférieur mais un gain de temps qui peut être intéressant. Pour cela, outre le fait d'imposer immédiatement une photopériode de 12 heures aux plantes, le cultivateur devra leur donner un engrais de croissance (ou un engrais complet, c'est à dire avec un indice N-P-K équilibré) pendant les deux premières semaines, puis un engrais de floraison jusqu'à la récolte. Ceci pour renforcer la plante quand elle est encore jeune et fragile, pour qu'elle puisse soutenir par la suite le poids de sa tête.


La lumière

Le One-Bud nécessite beaucoup de lumière. Sa culture est impossible sous néons car la lumière ne pénètre pas assez profondément dans la plante une fois que la tête s'est étoffée. Les éclairages de types MH/HPS sont donc beaucoup plus adaptés, à partir de 150 watts.

Les pots

En fonction de la longueur de la période de croissance (et donc de la taille du One-Bud), le cultivateur peut choisir des pots à partir de 10*10 centimètres. Pour des raisons de rendement, on préférera si possible mettre le plus de One-Bud possible dans un espace de culture. Il vaut donc mieux opter pour des pots les plus petits possibles. Néanmoins des pots trop petits ne permettront pas à la plante de s'épanouir pleinement. Un bon compromis semble être des pots de taille 15*15*20 centimètres.


Le rendement

En fonction de l'éclairage, de la variété des plantes, des engrais, de la longueur de la période de croissance et du savoir faire du cultivateur, on peut estimer la quantité récoltée de 10 à 30 grammes sec par One-Bud. C'est peu, relativement à un buisson classique, mais comme ça ne prend que peu de place, le cultivateur pourra en mettre beaucoup plus dans son espace de culture. Précisons que le One-Bud est plus rentable avec des boutures qu'avec des graines. En effet, les boutures sont gratuites, sont théoriquement des femelles et font déjà quelques centimètres. Le cultivateur peut donc les passer plus tôt que des graines en floraison, ce qui représente un léger gain de temps.


L'autosuffisance

Un aspect intéressant du One-Bud est la possibilité de faire un roulement, en mettant chaque semaine une nouvelle bouture dans l'espace de floraison. Ceci implique la nécessité d'utiliser la variante sus-décrite, ou bien de disposer d'un second espace de culture où les boutures pourront effectuer leur période de croissance de deux semaines avant de partir dans l'espace de floraison. Au bout de 8 ou 9 semaines, le cultivateur récoltera chaque semaine un One-Bud, et mettra à la place une bouture à fleurir. C'est une méthode qui demande un certain travail mais qui permet au cultivateur d'atteindre, à terme, un rythme de croisière qui correspond parfaitement à sa consommation.



Lien intéressant

Regroupement des journaux de culture One-Bud de CW


Auteur(s) et source(s) :

radhamanthe de CW